A propos de moi

Mon histoire en vidéo

L’origine de mon manque de confiance

Tout a commencé en CM1, quand je me suis vu grossir. Je ne me faisais pas insulter mais il s’agissait vraiment d’inconfort avec moi même.

A 14 ans j’ai grandi et je me suis affiné un peu, mais je n’étais pas sportif et surtout mauvais en sport. Malgré cela on m’appelait en 4ème et en 3ème le hamster, à cause de mes joues volumineuses.

Autant vous dire que je n’ai pas gardé beaucoup de photos de cette époque…

En seconde j’ai été rabaissé par une fille qui a m’a littéralement affiché devant toute la classe en me disant que je la dégoûtais. A 16 ans ça t’attaque drôlement l’égo et ma confiance en moi était à son plus bas.


Mes premiers pas avec la pratique physique

De façon un peu aléatoire….

J’ai découvert la musculation et ses bonnes pratiques en terminale. Malgré tous les efforts, aucun résultat visible pendant cette année de pratique. Néanmoins je maîtrisais les bases (la respiration, les muscles associés aux machines, les positions…).

C’est en entrant dans mes études supérieures que j’ai décidé de vraiment faire du sport. Je voulais m’améliorer physiquement et surtout me plaire et plaire, et ainsi initier le cycle vertueux de la confiance en soi.

J’ai commencé à faire régulièrement des pompes et du vélo d’appartement.

Bon je vous avoue que ça m’a fait échouer mes concours et j’ai du retaper une année…. l’année en question j’ai complètement arrêté le sport et je me suis concentré sur mes études: résultat, je faisais à la fin de mes concours scientifiques 15 kilos de plus (85 kg pour 1m83)! Je ne portais plus que des joggings car c’était les seuls vêtements qui m’allaient. Snif.

En analysant mes habitudes, je me suis rendu compte que ce qui avait le plus changé étaient mes habitudes alimentaires….

J’avais la croyance à cette époque qu’il fallait manger énormément de sucre afin que le cerveau soit à son maximum. Bon autant dire que mes capacités ne s’en sont pas vu drastiquement améliorées et surtout j’avais faim tout le temps après, j’étais complètement déréglé.

…. à un emploi du temps blindé

En entrant en Ecole, je me suis mis plus sérieusement à la SALLE de musculation, avec un ami qui voulait aussi prendre du muscle.

Evidemment quand tu pars avec pas grand chose, et bien tu vois quand même des résultats. Cependant j’ai très vite atteint un plateau et mes abdos étaient toujours en chocolat au lait, comme diraient certaines personnes bienveillantes….

Au-delà de la musculation pendant mes deux premières années d’Ecole, je faisais aussi karaté, escrime, danse et tennis: autant dire que niveau sport je ne chômais pas!

Le début de l’abus sportif

A la fin de ma deuxième année, j’ai décidé de partir en césure et ainsi je me suis retrouvé en Ecosse. Je venais de me faire briser le coeur et donc je voulais conserver mes habitudes afin de remplir le temps. Le but était de ne pas trop bader sur ma situation émotionnelle et ainsi me redonner confiance en moi. Ainsi j’ai trouvé des activités similaires: krav maga le lundi, muscu le mardi, danse le mercredi, escrime le jeudi et tennis le vendredi!  

C’est à ce moment là que j’ai passé un cap très important sportivement parlant: Deux anecdotes qui allaient changer ma vie.

Première anectode: Du Krav Maga??

Tout d’abord j’ai voulu aller au premier cours de Krav maga, qui était dans la salle de sport du boulot.

J’avais lu le flyer concernant le krav maga, la description était la suivante: “nous commencerons par un échauffement en courant puis nous passerons à la technique et enfin nous finirons par des mises en situation”

J’arrive dans la salle de sport et je fais un tour car je ne sais pas où est le point de RDV. Je vois un groupe de personnes qui me demandent “t’es nouveau?” “oui tout à fait” “tu cours bien?” “non je ne cours pas du tout” “ok tu iras avec le groupe des femmes rapides” “ok je vous suis aucun soucis”

Je croyais m’embarquer pour l’échauffement du Krav Maga…. Mais je me retrouve en pleine campagne et au bout de 10 min de courses, je demande alors à une des filles m’accompagnant “c’est bien le cours de Krav maga?” “oh non il s’agit du groupe de course, nous allons faire 10 km”

J’étais complètement perdu et le seul moyen pour moi de revenir était de les suivre jusqu’au bout: ainsi je me retrouve dans un état pitoyable après 10 km…. je sens qu’il est nécessaire de faire quelque chose pour être physiquement un minimum en forme.

Deuxième anectode: Le fitness à outrance

Dans la salle de sport, j’aperçois 2 personnes faisant du badminton, ainsi je demande à la personne de l’acceuil si je peux rejoindre les personnes à l’intérieur, et ce dernier me répond “le cours? oui vas-y”

J’y vais, il y a un prof, on me dit que le badminton nécessite un partenaire…. déçu, on me dit qu’un cours de step commence, et je me dis “je vais tenter!”

Je galère énormément mais je découvre le délice du fitness.

Finalement je suis resté 10 mois en Ecosse, et ma routine s’est transformé avec le temps mais elle ressemblait dans les 4 derniers mois à cela: matin et soir la semaine, 25 min de vélo aller et 25 min retour; le midi je participais aux cours, le soir je faisais 2 cours de suite ou un peu de musculation suivi d’un cours (j’avais totalement abandonné le krav maga, le tennis et l’escrime…).

Des résultats et des remises en question

Musculairement je partais de loin, donc j’ai eu des résultats phénoménaux, mes cuisses ont quadruplés de volume, j’ai récupéré du galbe partout sur le corps et j’étais bien meilleur en activités cardio musculaire.

Cependant je conservais mon gras et j’atteignais un nouveau plateau.

Quand je reviens en France, je me sens mieux que jamais. Fort, beau.

Je m’embarque dans un stage de 6 mois où je décide de conserver les 15h de sport que je faisais à mon départ d’Ecosse: ainsi je m’inscris directement dans une grande chaine de paris et je fais 3h de sport par jour (sauf le WE).

C’est à cette époque que je commence sérieusement à me poser des questions sur ce que je mange. Je commence donc à manger des salades le midi et le soir je conservais mes habitudes d’étudiant. Cela a très bien fonctionné: arrêter le mcdo, les glaces et Just eat fut radical. Néanmoins, j’atteins au bout de 6 mois un plateau au niveau perte de poids et surtout je réalise que j’ai perdu beaucoup de muscle dans le processus de la perte de poids, ce qui ne me convient que moyennement.

En plus, je suis blessé de partout à force d’abuser sur le fitness.

Je commence à ce moment là à m’interesser à la nourriture dans ces moindres détails, je m’interesse au paléo, je m’interesse au régime cétogène, je m’intéresse au végétarisme…

Je commence à manger essentiellement pour ma santé, donc rien de tout ça ne me permet de perdre du gras et de prendre du muscle aisément.

J’obtiens mon diplome d’ingénieur et je trouve un travail à Paris.

C’est à ce moment là que je découvre le crossfit.

Mes blessures ne m’aident pas et je m’épuise malgré tout ce que je mange.

Je suis épuisé par l’énergie que je mets et l’absence de résultats que j’ai. 

Premiers pas dans la découverte de méthodes qui fonctionnent

C’est que très récemment en 2018 que je retrouve un ami de longue date à la salle de sport et qu’il m’évoque un fait que je savais mais que je n’avais jamais mis à exécution: compter ses calories.

Je veux partager avec vous comment sa méthode m’a permis de perdre mon gras TRÈS efficacement.

Le vrai inconvénient de cette méthode est qu’il est nécessaire de se restreindre. J’ai réussi à me sortir du cycle du Mcdo, du grec, du nutella, des bonbons et j’en passe mais ce n’est pas chose aisée.

De nouvelles lectures m’ont donné l’idée des programmes que je propose sur ce site. J’y expose comment ne pas regarder les calories dans son assiette à la fois pour perdre du gras (sans perdre le muscle!) et prendre du muscle pour avoir sa masse musculaire de forme. Tout cela pour être au mieux de sa forme.

De plus je suis très consciencieux sur ma santé, en partie inconsciemment à cause d’une tragédie qui s’est passé en 2012 et aussi de part l’ensemble de mes blessures, essentiellement dues à une nourriture non saine.

Me voici ainsi, vrai, avec ce site qui a pour but de vous accompagner au mieux à prendre les meilleures habitudes concernant votre santé, mais aussi votre confiance en vous et sans oublier la santé de notre planète.